Feuillardière

Sunday 8 July 2018, by François L.

Réaménagement des circuits de la Feuillardière, un massif pour les familles et les scolaires

Et enfin !
un circuit jaune, pas si court, commençant dans le secteur enfant puis montant jusqu’au plateau en exploitant la succession de bloc sur la crête à gauche du chemin, a été tracé - juillet 2018

Secteur enfants
À la faveur d’une autorisation et même d’un encouragement de l’ONF le secteur enfants de la Feuillardière a vu sa surface doubler.
2x plus de blocs, 2x fois plus de voies, il peut donc accueillir 2x plus de monde, 2x plus de classes. 7 {JPEG} JPEG JPEG

Le circuit antérieur de 30 numéros et des bis, disparaît au profit de 3 nouveaux circuits
- Un circuit maternel rose E- , + de 3ans, de 50 n° , départ à gauche du chemin.
- Un circuit CP, CE E , + de 5 ans, de 44 n° , départ à droite du chemin.
- Un circuit CM E+ , + de 8 ans, de 30 n° , départ à droite du chemin.

Le projet a été soumis et accepté lors de la commission SNE du 18 mai 2016. Il est en voie d’achèvement, de petites modifications sont encore possibles, aussi n’hésitez pas à me faire des retours.

Historique du projet
Commission SNE du Lundi 18 Janvier 2016, Philippe Campione présente un projet de circuit maternel au Cul de Chien. Refus de l’ONF pour la même raison qu’est refusé le jaune de la Roche aux Sabots : de nouveaux circuits risquent d’entrainer plus de fréquentation or le Pk de Noisy est déjà saturé !
Je demande à Philippe s’il connait le circuit de la Feuillardière, mais celui-ci ne lui convient pas car l’offre est trop faible sur la Feuillardière avec un groupe hétérogène (chose que j’ai déjà entendue de la part de collègues. Pour la même raison j’ai moi même souvent renoncé à la Feuillardière pour l’encadrement d’un groupe d’enfants d’âges et de niveaux différents). Je propose d’aller voir s’il est possible d’étendre le massif. L’ONF est très favorable au développement du massif, le grand Pk de la Feuillardière étant peu utilisé.

Sur place je constate qu’il y a possibilité d’étendre un peu le terrain de jeux, mais cela impose un débroussaillage important. Je retrouve également l’ébauche du projet d’Alain Vinouze (point jaune), qui n’avait malheureusement pas abouti. Le contexte est aujourd’hui totalement favorable, une visite terrain a été effectuée avec l’agent de l’ONF responsable du secteur, qui a même proposé de faire procéder aux coupes et débroussaillages nécessaires !

Je commence donc la réalisation du projet !...
Débroussaillage, les ronces avaient envahi les 1ers numéros et les blocs de droite, terrassement - l’érosion sur le chemin ayant rendu le n°9 expo à cause de racines - brossage, etc.
Malheureusement, profitant de mon travail de préparation, "on", du cosiroc, a repeint le circuit existant à l’identique, mais sans aucun entretien. Puis des voies se sont élevées : - pour qu’on repeigne à l’identique (avec éventuellement quelques exceptions) plutôt que de viser la "perfection" qui nécessitait d’interminables et souvent stériles discussions - pour laisser à la Feuillardière son caractère unique de site d’escalade pour les maternelles. Il convient de ne pas attirer de ’’grands’’ et surtout d’adultes pour des raisons de sécurité inhérentes à la promiscuité: 1/ relativement à la pratique elle-même (escalade + gestion de groupe) 2/ mais aussi pour éliminer tout risque d’action déviante vis-à-vis des mouflets. On ne sait jamais.

Jamais vu de "déviants" sur les massifs d’escalade. Et vous ?
Je pense au contraire que la réalisation de nouveaux circuits serait un plus pour le dés-isolement, une fréquentation saine, et l’entretien du massif.

Le projet est en voie d’achèvement
Dans la partie classique, j’ai déroncé, nettoyé, brossé, aménagé plusieurs réceptions, dessouché, supprimé les pieux laissés par le même "on" (des repousses de jeune pins coupées à 10 cm ! Imaginez, une cour de récréation de maternelle avec des pieux un peu partout. Au fou ! et il prétend que j’ai bousillé son travail).
Toutes les voies ont été brossées et les réceptions améliorées si besoin. Le massif est donc plus complet et moins dangereux qu’avant. Plus de confusion possible entre les voies des "petits" et celles des "grands" - bis des précédentes - qui avaient proliféré avec le temps.
Il reste qcqs flèches blanches de l’ancien circuit (qcqs voies non reprises, des bis, certains un peu expos) que j’avais effacées mais ont été repeintes.

Pour les encadrants, enseignants qui ont du mal à cadrer et canaliser leur groupe, classe, sur un circuit (et mettez-vous à leur place, est-ce vraiment un abord ludique de la pratique que de suivre des numéros au premier abord, en sortant du car ?), je conseille ce jeux (le terrain s’y prête ici) : 1°) la conquête des sommets : monter sur tous les blocs environnants 2°) monter par 2 ou 3 voies différentes sur chaque bloc (ils connaissent déjà la voie de descente !). N’est-ce pas ainsi qu’a commencé l’alpinisme ?

Et après ?
Lors de la visite avec l’ONF cela ne m’était pas paru possible, et j’ai exprimé cette conviction, alors que ce projet aurait aussi été dans le sens du développement du massif, pourtant, à y regarder de plus près :
- un circuit jaune, court, semble possible en commençant dans le secteur enfant puis en exploitant la succession de blocs sur la crête à gauche du chemin.

Le topo général Feuillardiére + Télégraphe (non terminé) , où vous pourrez constater qu’il n’y a pas que sur le secteur enfant qu’il y a du renouveau.

Enfin,
- reprendre le Bleu D+ à l’envers en le démarrant dans le secteur enfants (1 bloc intéressant de ce niveau, cela permettrait de signaler son existence, puis qcqs voies intéressantes le long du jaune). Il faut mettre l’A actuel en bis car trop dur pour le circuit , ainsi que 2 ou 3 autres numéros, qui pourraient passer dans un rouge ... Cela aussi irait dans le sens du développement du massif. Si cela pouvait être l’U.S.Ivry et l’ASL Ste Geneviève ce serait parfait ! (je ne fais jamais de circuit, ce qui m’intéresse c’est la gestion globale et concertée des massifs, pour minimiser les dégâts induit par la fréquentation, le pot de peinture quand il faut s’y mettre je m’y mets, mais ce n’est pas mon trip !)