Propriété Privée

samedi 8 décembre 2012, par François L.

JPEG - 222.1 ko

J’étais loin de me douter que si un crétin avait choisi ce bloc perdu au fond des bois pour y déposer ses déchets verts puants c’était qu’il était chez lui !
J’ai pris mon courage et ma fourche à deux mains et viré tout ça plus loin.
6 mois plus tard c’était revenu avec ce message inscrit en gros à la peinture : Privé défense d’entrer.

Ce bloc, nommé "la poire" dans le topo Maurice Martinde 1953, inclu dans le circuit bleu de Jacques Vayr dans les années 60, repris dans mon circuit bleu, restera-t-il d’usage public ? Pas de clôture, le chemin mitoyen est public. Il me semble incorrect qu’un propriétaire offre aux promeneurs la vision d’une décharge au milieu des bois. J’ai écrit à la mairie de Nemours.


Videlles à vendre nous l’a rappelé il y a peu [1], avant il y a eu la Ségognole, Boigneville, Maisse, Chaintreauville, Le Pendu, Villeneuve s/Auvers, Beauvais, les Trois Pignons (les vrais 3 Pi sont maintenant inaccessibles), Buthiers ...
Bon nombre de nos sites de grimpe sont dans des propriétés privées !

Stephan : "il faudrait une loi blocs comme il y a une loi littoral" !

1964 , premiers travaux de la commission " loisirs de plein air " - Premier ministre , Haut comité des sports - présidée par Paul-Émile Victor :
" ... à partir du moment où l’on raisonne en fonction des droits de la masse et non de ceux d’une minorité privilégiée [...] l’on ne voit plus de solution dans la propriété individuelle des sites de loisirs mais seulement dans un droit temporaire d’occupation. [...] Devant cette contradiction fondamentale : désir grandissant d’un nombre de gens sans cesse accru d’un espace de plus en plus rare, on est donc contraint de chercher des solutions collectives et les mesures immédiates qui en conditionnent la réalisation. "

C’était il y a seulement 50 ans ... Cela laisse songeur et me fait personnellement beaucoup plus rêver qu’une association française à la Access Fund qui rachèterait des propriétés privées.

Louis Louvel (randaventure) :
La propriété privée est une donnée, fondamentale… elle tendra toujours à s’agrandir, c’est la loi de sa… nature. On ne peut freiner son emprise que de deux façons :
- Le rachat public (ou coopératif, puis altruiste). Nombre de collectivités (communes, départements, État) s’y emploient. Avec les moyens qu’ils ont ! On voit cependant des résultats tangibles de leurs efforts sur le terrain. Pourvu que ça dure.
- L’usage public historique est également une donnée légale essentielle. Le non usage d’un chemin vicinal est cause de privatisation légale. Les GR ont sauvé d’innombrables chemins qui autrement auraient été ainsi accaparés. Aujourd’hui encore les PR poursuivent l’œuvre entreprise (non sans difficultés). Louanges aux obstinés bénévoles qui protègent ainsi notre droit élémentaire à profiter de la nature.

Deux petites histoires vraies pour situer le problème.
 Nous sommes en vacances dans un joli coin du Massif central. Nous marchons, la 1/25000e à la main, sur un chemin nulle part signalé comme privé. Vous allez comprendre pourquoi : dans ce petit coin, on vient d’inverser les lois et coutumes. Un 4/4 nous rattrape : « Que faites-vous là ? Vous n’avez pas le droit. » « Mais Monsieur, nous n’avons franchi aucune clôture et nous n’avons vu aucune interdiction. » « Comment ça ; vous avez bien vu qu’il n’y a aucun balisage. Tous les chemins non balisés sont interdits aux promeneurs. »
 Deuxième histoire, dans l’Essonne cette fois ; quasiment le même topo. Il y avait certes, plus loin, indiquée sur la carte, une zone de quelques centaines de mètres où le pointillé ign s’interrompait en bordure d’un bois, pour reprendre plus loin, mais on n’y était pas encore ; et, point davantage que dans le Massif central, il n’y avait d’interdit à l’entrée du chemin que nous avions choisi. Pareillement, nous sommes rattrapés par une voiture. Cette fois, nous faisons profil bas du citadin incompétent qui s’excuse poliment auprès de ces locaux ardents défenseurs de leur territoire de chasse ; et nous nous enquerrons, à l’occasion, pour bien montrer notre obéissance, d’un autre chemin, balisé celui-ci, que nous avons croisé précédemment et dont le balisage n’est pas indiqué sur notre carte. « C’est « l’Essonne » ! s’indignent les chasseurs, ils font n’importe quoi. Mais on ne va pas se laisser faire. »



[1les parcelles concernées par cette vente ne concernent que la "zone Pillot" (1035, 1034, facile à vérifier sur geoportail)
La zone Pillot, (du nom du baliseur des circuits du secteur) est située en dehors du chaos principal. Est-ce que cela vaut le coup de s’investir pour racheter ?
- 4 voies de "7", pas les plus belles du massif, et les circuits Pillot à l’abandon ne valent certainement pas 40 000,00 €
- le futur proprio laissera probablement tout autant que l’actuel l’accès à son terrain
- même en acquérant les parcelles 1033 et 1104, il manquerait pour un accro branches le plus beau : le chaos (parcelles 1024 à 1030)
Donc sur le fond, non je ne pense pas que ce soit la peine de s’inquiéter, et si le pire arrive, alors ce sera un bon signal d’alarme qui nous servira peut être de leçon.
Mais pour la forme, oui ! je pense que ça vaut le coup de s’interroger et de se mobiliser pour manifester notre inquiétude. Comment soustraire nos terrains de jeux aux lois du marché ? ou à un projet qui aurait le soutien de fond public, accrobranche, base de loisirs ...?
C’est bien par l’absence d’un projet d’ensemble, dont nous (qui nous ? qui nous représente ? pourquoi ? comment ? ) serions partie prenante, visant à développer et sauvegarder nos terrains de jeux et de loisirs (grimpe, rando, vtt, ...), que nous risquons bien de les voir se réduire comme peau de chagrin (comme cela se produit déjà pour la rando).
ps : Bercy 15 000 spectateurs * prix moyen des places 40 € = 600 000 € ! Pour Videlles je suis prêt à donner 100 € .

Un message, un renseignement, une proposition, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

bLobLabla

2012-2017 bLo | SPIPgéo, alum     , , , etc. | | Plan du site | Clubs | Contacts

Droit d'auteur, sauf mention contraire : licence Creative Commons BY-NC-SA !

ONF   FFME   FFCAM   FSGT   wikipedia