www bleau

mercredi 23 décembre 2015, par François L.

L’offre web sur bleau de ses débuts à nos jours

(Historique à compléter, corriger si vous avez connaissance sur la question)

- 7ableau.com le site d’Eric Lucas commencé en 1997 (?) : une base de données très complète de blocs, avec leurs ouvreurs, etc. Formidable travail. Qcqs erreurs feront râler, mais les bases d’un site à succès sont là.
- chez.com/bleau méconnu, le site de François L. commencé en août 2000 (sans l’adsl, ignorant l’existence de 7ableau). Topos de qcqs massifs méconnus (Videlles, le Sanglier, Villeneuve s/Auvers,...)
- climbing.nl. Construit en pompant sans rien demander le site d’Eric Lucas, donnera naissance à bleau.info.
- cosiroc.org 2002 formidable travail de Daniel Taupin reprenant le guide rouge du cosiroc, répertoriant l’ensemble des massifs d’escalade de France, dont bleau.
- bleau.info 17/11/2002, issu de la fusion de climbing.nl et de 7ableau.com avec cette fois l’accord et la participation temporaire d’Eric Lucas (cf son annonce retransmise ici). Organisant d’une certaine manière la compétition et la notoriété des grimpeurs, certes de manière plus juste et ouverte, moins confidentielle, que les chroniques des canards de grimpe, mais renforçant aussi l’esprit de compétition, boostant l’ouverture de nouveaux blocs (au début >7a pour être publiés => une certaine inflation s’ensuivra) et enrichissant sa bdd, bleau.info aura une influence profonde sur le monde bleausard.
...
- xavier.langlois.com commencé en ? offre une liste de massifs, circuits (le site ne semble plus maintenu assidûment par son auteur)
- grimporama commencé en ? site de Joël Chabert , photos, interviews et topos en .pdf (le site ne semble plus maintenu assidûment par son auteur)
- zebloc.com commencé en ? site de ? sur le bloc en général à bleau et ailleurs. Un site djeune, quelque peu égotiste (sponsorisé par snap et eb ?)
- d’autres sites notamment de photos, sans prétentions, sympathiques et parfois très réussis.
...
- bleaumeconnu maintenant sur free. François y installe spip et fait qcqs essais de topo collaboratif interactif (ébauche d’une appli en test : en cliquant sur un topo on peut ajouter une voie sur le topo et dans la bdd. Appel à des développeurs compétents pour mettre au points cette idée ; sans succès.)
- bleau.org par Alex Lemaresquier, site de photos auquel tout le monde peut contribuer. Gallery une appli web qui permet des diaporamas, et donc des décomposés, très intéressant avant que les vidéos soient possibles sur le web. Ce site disparu n’aura guère de succès.
- Eric Lucas reprends son ancien site sous la forme d’un wiki : on peut maintenant corriger et compléter directement la bdd. Bonne idée ! peu de succès (peut être manquait-il l’historique des modifications, garant d’un processus contrôlé par tous ? une présentation générale par massifs, des topos ?... )
...
- cosiroc. org fr !
Suite à l’accident mortel de Daniel Taupin le 28 août 2003, le site web du cosiroc.org est un temps géré par Pascal Bocianovsky (pas très heureuse modification par frontpage du cohérent latex2html de Daniel Taupin). À cette époque le cosiroc est quasi moribond, au point d’envisager dissolution [1]
en 2010 cosiroc.org est (enfin) repris, corrigé et modernisé (par François L. ). Le CMS SPIP est mis en place, avec comme co-rédacteur les membres du bureau du cosiroc [2]
Le nouveau cosiroc.org ne tiendra pas un an ! Un membre du bureau reprochant l’absence de "cahier des charges", de distinction entre le "modérateur" et le "responsable technique", d’un "chef de projet ayant voie définitive pour les choix finaux", etc. etc. un "bureau" restreint à 3 déclarera contraire aux statuts qu’il y ait des vices présidents au cosiroc etc. etc. [3]. Au final cosiroc.org sera effacé et remplacé par cosiroc.fr avec un nouveau webmaster (Bernard Cormiot GUMS) plus en affinité avec le nouveau ancien bureau requinqué. La FSGT protestera - très mollement - de cette entorse démocratique.

- la tribune libre de bleau du prolixe Greg Clouzeau, démarre en 2010. Dans un coin, les forums sont libres. Du côté de l’assène : gros travail de recherche, compilation, synthèse et interprétation personnelle [4]

- bleaulib.org
Le site de l’association du même nom, créé en sept 2012, libre d’exister dans ses principes fondateurs, mais il manque encore qcqs garanties et financements pour que son site web en suive les principes, qui ne repose actuellement que sur son fondateur (qui ne transigera pas vous pouvez lui faire confiance, mais mieux serait de ne pas lui faire confiance, il n’en demande pas moins). Reprise de la bdd de bleau.info en mode wiki. Liste des circuits. Commentaires intégrés à chaque page et fiche bloc (pour le moment réservés aux abonnés). Responsive (semantic.ui, pour changer de bootstrap). 1er site à proposer une recherche blocs par mots clés (et toujours la plus simple et efficace). Carte géoportail, possibilité de géotaguer tout bloc : permet des topos collaboratifs (et même interactifs - bien sûr, il faut commencer par faire des topos cc,). Pour faire comme tout bon site attrayant pour les djeunes et les tebês, répét’, projets. Mais l’essentiel : tout est en wiki !

- topobleau, google site, créé en nov 2012. Le site perso de Pépito (membre cofondateur de bLo).
- pof@bleau créé en 2012(?) le site perso de Christian charreau (membre cofondateur de bLo). Suite à l’établissement de la nouvelle liste officielle en forêt de FontaineBleau par la commission SNE à laquelle bLo à grandement participé, pof@bleau lance en 2014 une appli mobile gratuite de la liste des circuits et une bdd de 4000 blocs (si vous souhaitez l’enrichir, c’est "open" ©, contactez l’auteur).
- fontNbleau une appli mobile lancé en 2014 par Stephan Denys (membre cofondateur de bLo) et Olivier G. sur le même principe du géotaguage que bleaulib.org mais non libre et sans envisager participation à son enrichissement (trop contraignant en terme de développement et de vérification selon les auteurs). Pas non plus d’échanges d’informations envisagées (bénéfices attendus, concurrence et loi du marché faisant loi).

- bleauboulders, suite aux mésaventures et à la disparition de bleau.info début 2015, une petite équipe (ignorant l’existence de l’association et du site de bLo) décide de prendre les choses en main et de recréer un site participatif. Avec une grande motivation, ils alimenteront à la main leur bdd de x 000 blocs. Contact établi, un rapprochement avec bLo est envisagé, nous nous accordons sur bien des points : fonctionnement en wiki, ouvert à tous (pas seulement aux membres d’une association), domaine public. Mais à ce jour, des interrogations sur les principes qui gouvernent le site demeurent : pourquoi © tout droit réservé ? wiki ? [5]

- bleau.info 2
Déjà sujet à maintes critiques, à son manque d’évolution, bleau.info subi fin 2014 des pb informatiques. Février 2015, Eric Lucas m’écrit : "(...) bleau.info, y’a plein de trucs à redire, d’abord moi ce qui me gêne c’est que ce site est hébergé par on ne sait qui on ne sait ou… Il peut s’arrêter sans prévenir du jour au lendemain." Nous constaterons la disparition de bleau.info peu après. 6 mois plus tard le bleau.info 2 apparaît , design bootstrap, les forums sont maintenant externalisés (disqus), ... bref plus de commercial, moins de transparence, d’interactivité et toujours pas plus de coopération [6] ; les auteurs pourraient exploiter les données qu’on leur fournit pour leur compte, sans doute sont-ce des gens très bien, mais quelle garantie ? Et plus prosaïquement c’est complètement fou de laisser un si important travail d’actualisation et de mises à jour sur une seule personne (notre dévoué jpr !).

Bilan

Malgré des tentatives de concertation régulières (associations, commissions) - où ne participent au final que qcqs personnes qui semblent vouloir en tirer prérogatives et intérêts personnels (pour le bien de tous évidemment) - l’offre abondante actuelle de sites persos, dont l’information est parfois de qualité, parfois purement racoleur, semble n’être que le reflet de l’incapacité des bleausards à partager, et travailler ensemble. Nos partenaires publics mériteraient mieux.
Un wiki serait-il plus représentatif démocratique qu’une réunion réunissant qcqs personnes ? jusqu’à présent on a pu compter sur ces qcqs personnes pour s’y opposer.
Querelles, luttes de petit pouvoir et (revanche dans des) intérêts mesquins ont contribué à la désaffection d’une création associative collective, cf topo © et du . au - -. On est aujourd’hui bien loin de la créative commons et de la défense d’un bien commun public.

comparatif des différents sites sur bleau

Pour ne pas vexer la concurrence, contentons nous de qcqs remarques. Un bon site web sur bleau devrait comporter au minimum :
- une base de données de blocs conséquente, une liste complète des circuits, des topos, cartes des massifs
≈ 4 ou 5 sites répondent + ou - bien à ces critères
- commentaires associés, possibilité d’enregistrer ses perf’ et projets
≈ 2 ou 3
- multilinguisme
plus que 2
- wiki
plus qu’ 1 , vous y êtes.

Le site le plus complet en topos et photos reste bleau.info. Normal, il est riche de tout ce qu’on lui a fourni.
Réaction d’un grimpeur suite au changement de bleau.info "Ca devrait être du domaine public, d’ailleurs je trouve ça scandaleux la façon dont il se comporte en ce moment ! Comme si tout leur appartenait, les blocs, les photos etc...".
Il ne tient qu’à vous ...



[1messages cosiroc
- 2007 : De : Sokolsky Oleg, A : Michele Chevalier ; Derouk Jean-Yves ; Antoine Melchior ; Greg clouzeau ; François Louvel ; Naels Jean Jacques, Pascal Bocia ; Philippe Muller... Envoyé le : 30 November 2007. Subject : Re : !!! AG fantôme !! pour plus tard ? "(...) si le COSIROC doit continuer d’exister, c’est par la Commission des Circuits. je veux bien m’occuper des parties administratives mais je ne suis plus dans le coup au niveau escalade. C’est a des plus jeunes de s’y mettre et de déclencher une prochaine réunion "refondatrice"(...)"
- 2009 ça ne va pas mieux. Messages de septembre 2009 :
- de Oleg Sokolsky : "l’avenir du COSIROC qui, vu l’absence totale de réaction des uns et des autres, me paraît difficile sinon compromis à long terme."
- Michele Chevalier a écrit : "Dans un premier temps, pour le cosiroc, il faut probablement commencer par faire une ag pour lui redonner une legalite, car la principale attaque contre le cosiroc se base sur cette absence d’ag "
- Pierre BONTEMPS wrote : "(...) il faudrait que le COSIROC soit en ordre de marche, une AG a été annoncée depuis plus de 2 ans mais on ne voit rien venir(...) En résumé je veux bien essayé de jouer les "bons offices" mais à la condition que le COSIROC existe réellement, ce qui n’est pas le cas actuellement."

[2Bureau cosiroc. En 2009 : Antoine Melchior (GUMS) Président, Oleg Sokolsky (CAF IdF) Vice Président, Jean-Jacques Naëls (FSGT) Vice Président, Jean-Yves Derouck (ARB) Secrétaire, Philippe Muller (PSUC) Trésorier. En 2011 idem moins Jean-Jacques Naëls + Grégoire CLOUZEAU (Climbing-Altitude) Vice Président, Pascal Etienne (FSGT) Vice Président, François Louvel (Roc 14) Vice Président.

[3On contestera que je sois représentant officiel, je serai accusé de bloquer le site, de modifier sans leur accord des documents mis sur le site (dont il avait été décidé lors de la réunion précédente qu’ils seraient en rédaction commune). Une AG sera demandée d’urgence, un doodle lancé pour en décider la date, ils ne choisiront pas la date sortie du doodle mais une date ou j’avais indiqué ne pouvoir être présent, je serai démissionné à l’AG - ça se passe comme ça au cosiroc. Greg refusa de rétablir cette vérité qu’il connaissait : aucun blocage du site, ils ont toujours gardé la main sur les textes publiés.

[4Si on peut adhérer à certaines luttes de Greg de la TL2B, la manière, son habitude de dénoncer des scandales, d’incanter les foules, de mettre de l’huile sur le feu plutôt que de chercher des voies pour établir dialogues et compromis, n’est pas constructive. La liberté, en la circonstance, ce n’est qu’à lui qu’il la donne, à nous le choix de le suivre, de quémander une rectification sur ces textes, en argumentant et prouvant nos dires, lui seul peut écrire des conneries. Il sait qu’il peut tout autant écrire ici, mais la règle ici étant d’écrire des textes en contrôle commun direct... bleauboulders lui a, parait-il, laissé la main sur la rubrique éthique et environnement, facile, cf son blabla .

[5Pris dans leur sympathique élan, la proposition de "tout mutualiser sur bleauboulders, tout simplement parce que le support (interface, type de programation) y est plus abouti et plus modulable" m’a laissé perplexe. Aussi j’attends de voir (pour envisager de fournir la bdd de bLo "ça nous éviterait des heures de saisies loool") si bleauboulders évolue vers un wiki cc.

[6bleau.info ne répond pas notamment à la commission SNE et à l’ONF qui souhaiteraient que les informations sur blocs en RBI soit retirées, et plus contrôlées en zones protégées. Le contexte est pourtant plutôt conciliant et pas du tout hostile au dialogue côté ONF. Mais bleau.info reste sourd aux invitations, laissant à d’autres le soin de gérer les problèmes qu’il pose. Vraiment pas cool !

Un message, un renseignement, une proposition, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

bLobLabla

2012-2017 bLo | SPIPgéo, alum     , , , etc. | | Plan du site | Clubs | Contacts

Droit d'auteur, sauf mention contraire : licence Creative Commons BY-NC-SA !

ONF   FFME   FFCAM   FSGT   wikipedia