COMMUNIQUÉ ONF : lutte contre les déchets en forêt

mercredi 25 janvier 2017, par bLo

Franck Vernin, Président du SMITOM-LOMBRIC Centre Ouest Seine et Marnais, et Pierre-Edouard Guillain, Directeur de l’agence Île-de-France Est de l’Office national des forêts ont signé le 18 janvier 2017 un partenariat destiné à renforcer leur coopération en matière de lutte contre les déchets en forêt de Fontainebleau. Un engagement commun qui vise à maintenir une forêt propre et accueillante.

L’ONF assurera le ramassage des dépôts sauvages, le piquetage des détritus en bord de route ainsi que leur tri en vue d’améliorer la part du recyclage de ces déchets. Pour sa part, le SMITOM LOMBRIC prendra en charge une partie du traitement des déchets incinérables. De plus, il apportera son expertise et ses conseils à l’ONF pour optimiser la gestion des gravats, pneus, produits dangereux (amiante, produits chimiques...).

Suite à cette première avancée, l’ONF a repris les ramassages des dépôts sauvages à l’arrêt depuis le comité de pilotage « Fontainebleau, Forêt d’Exception » du 14 avril 2016.

Je vous prie de trouver en pièce-jointe, le communiqué relatif à cette information.


Le SMITOM-LOMBRIC engagé auprès de l’ONF dans la lutte contre les déchets en forêt de Fontainebleau

Franck Vernin, Président du SMITOM-LOMBRIC Centre Ouest Seine et Marnais, et Pierre-Edouard Guillain, Directeur de l’agence Île-de-France Est de l’Office national des forêts ont signé le 18 janvier 2017 un partenariat destiné à renforcer leur coopération en matière de lutte contre les déchets en forêt de Fontainebleau. Un engagement commun qui vise à maintenir une forêt propre et accueillante.

La convention définit les modalités techniques et financières entre ces partis. L’ONF assurera le ramassage des dépôts sauvages, le piquetage des détritus en bord de route ainsi que leur tri en vue d’améliorer la part du recyclage de ces déchets.

Pour sa part, le SMITOM-LOMBRIC, qui a déjà signé des conventions de même nature avec les communes de son territoire, prendra en charge une partie du traitement des déchets incinérables. De plus, il apportera son expertise à l’ONF et le conseillera pour améliorer la gestion des autres déchets : gravats, pneus, produits dangereux (amiante, produits chimiques...).

Suite à cette première avancée, l’ONF a repris les ramassages des dépôts sauvages à l’arrêt depuis le comité de pilotage « Fontainebleau, Forêt d’Exception » du 14 avril 2016.

Pour rappel, l’ONF déploie une stratégie plus large. Elle s’appuie notamment sur une surveillance renforcée, l’organisation optimisée des collectes et la mise en place de dispositifs dissuasifs limitant les dépôts.

Toutes ces mesures débouchent sur une coopération forte avec les procureurs et les services de gendarmerie et de Police. Elles conduisent également à consolider les relations avec les collectivités territoriales dont l’objectif consiste à trouver les moyens supplémentaires pour inverser la tendance.

Surveillance et répression pour limiter les dépôts sauvages

Face à ces incivilités, l’ONF affiche, depuis 2 ans, sa fermeté en mettant en place des mesures dissuasives. La photo-surveillance par exemple se trouve être un dispositif efficace. Son déploiement en forêt apporte les preuves nécessaires à l’identification des contrevenants. Dorénavant, le SMITOM-LOMBRIC se portera partie civile aux cotés de l’ONF et du département de la Seine-et-Marne lors de procédure.

D’autres pistes sont envisagées comme par exemple la fermeture nocturne des parkings. Depuis septembre 2016, l’accès aux véhicules la nuit se trouve réglementé sur certains parkings : Franchard, Epine Nord et Epine Sud, Grands Feuillards, Rocher Canon, Apremont et Cabaret Masson.

Les déchets sur le massif de Fontainebleau
- En Île-de-France, la propreté constitue la première préoccupation du public qui fréquente les forêts
- Les dépenses (collecte et traitement) s’élèvent aujourd’hui à 200 000 euros
- Entre 2014 et 2015, les quantités ramassées sont passées de 200 à 357 tonnes
- 70% des déchets ramassés sont dépôts sauvages

Agence territoriale Île-de-France Est
217, bis rue Grande
77 300 FONTAINEBLEAU

SMITOM-LOMBRIC
Rue du Tertre de Chérisy
77 000 Vaux-le-Pénil

Un message, un renseignement, une proposition, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

bLobLabla

Messages :

25 janvier, 20:31, par François L.

On en a beaucoup parlé ici et là (sur la tl2b), on a essayé différentes chose , alerter, mobiliser, on a proposé une carte collaborative pour géotaguer les dépôts sauvages (sur la tl2b, une initiative analogue a été signalé, mais présentement, dans le fouillis, je retrouve pas où et je ne crois pas que l’on pouvait y contribuer, agir dessus). Petites initiatives avec nos petit moyens. Le problème essentiel - tout le monde le sait - vient des déchèteries devenue payantes. "Surveillance et répression pour limiter les dépôts sauvages", réglera sans doute une partie du problème ...

2012-2017 bLo | SPIPgéo, alum     , , , etc. | | Plan du site | Clubs | Contacts

Droit d'auteur, sauf mention contraire : licence Creative Commons BY-NC-SA !

ONF   FFME   FFCAM   FSGT   wikipedia