Fontainebleau 100 ans d’escalade

lundi 27 novembre 2017, par François L.


Invité par l’ONF à la soirée de présentation du livre « Fontainebleau 100 ans d’escalade », y allant, il m’était passé par la tête et j’avais écrit ce petit texte :
« Je n’ai que 50 ans d’histoire, + celles que me racontaient les anciens ...
ceux que je connaissais, mon père et son copain Nanard créateur du 1er circuit jaune en 1964 ...
Des histoires de bivouacs, de batailles avec les bivouaqueurs voisins, Parago , Berardini , que je n’ai pas connu
D’autres 1/2 anciens qui ne parlaient pas beaucoup, eux, ils ne faisaient pas d’histoire , mais la vache, qu’est ce qu’ils grimpaient bien : Alain Michaud, Serge Martinez, Michel Nicolaus, c’était nos forts grimpeurs à nous , dans notre club FSGT d’Ivry.
Certaines de ces histoires se rejoignent t’elles avec celles écrites dans ce livre ? je suis curieux de voir. »

J’ai aimé à cette soirée l’intervention de la porte parole de l’ONF nous faisant part de la difficulté à communiquer avec ce milieu fragmenté qu’est "les bleausards", et de l’enjeu important à y parvenir : +d’1/3 (?) des visiteurs de la forêt sont des grimpeurs et parmi ceux ci 1/3 d’étranger, d’où des problèmes d’accueil (Pk etc.), d’érosion, de préservation du milieu naturel, etc.

J’ai aussi aimé la présentation du livre dans sa partie historique ancienne (l’Histoire, la grande, la belle, la fraternelle - j’idéalise peut être un peu là ;- avant pendant et après guerre, l’invention de la PA, du 1er circuit, les luttes et organisations pour préserver notre terrain de jeux ! )
La lecture (rapide) de ce livre, ne me déçoit pas de ce point de vue.

Mais après ... dans la présentation comme dans le livre ... quasi plus d’histoire qu’individuel de performance :-(

(La FSGT est citée pour les 24 h de bleau, comme co-créateur du cosiroc , et, ... "Artisan du 1er circuit jaune, et des circuits enfants , Gilles Rotillon de la FSGT, se donne alors pour mission de créer au moins un circuit facile par an" !... J’aurai dû le dire mon petit texte ... mais dans ce milieu "très fragmenté" c’est parfaitement logique que les auteurs de ce livre n’aient qu’une vision très partielle de l’histoire de bleau, et que, des fragments éloignés de leur propre histoire, ils n’aient que l’idée vague, déformée et personnalisée par ceux qui sont en avant.)

Peut importe ces histoires "nombrilistes". Pour ces problèmes d’accueil, d’érosion, de circuits, de préservation du milieu naturel, etc.
pour l’histoire à venir collectivement on fait quoi ? !!!

Pour aider l’ONF, a défragmenter ce milieu, pour les gérer ces problèmes, notre idée à bLo, notre solution toujours, vous la connaissez, tout est écrit dans les statuts, et dans le logo : communs ! et cc !

Et aussi il faut une autorité pour réguler et régler les problèmes législatifs et environnementaux, concertation avec celle ci (et c’est aussi écrit dans les statuts de bLo, Art2 : "concertation ... respect du droit en vigueur"). Il semble aujourd’hui que autorité et médiation pour la faire respecter, aucun bleausard n’est prêt à l’accepter d’un de ses fragments ni qu’elle puisse émerger d’eux.
Donc ... réchauffement climatique et refroidissement des relations humaines.